Projet d’établissement 2014-2018

(actualisé le ) par Lycée Jean Monnet

 

 Introduction

Ce projet d’établissement est destiné à fédérer l’ensemble de la communauté éducative, en mobilisant l’ensemble de ses acteurs autour d’une politique éducative propre au contexte du lycée Jean Monnet, en adéquation avec les politiques ministérielles. En effet, selon la circulaire 90-108 du 17 mai 1990, « l’établissement scolaire s’insère dans un dispositif national d’éducation : les objectifs ministériels s’imposent à lui et il ne peut pas, dans l’élaboration et la conduite de la politique pédagogique et éducative qui lui est propre, contredire les principes généraux et les dispositions législatives et réglementaires qui définissent le fonctionnement du service public d’éducation ».

Dans ce cadre, les concepteurs se sont appuyés sur :
- Le diagnostic spécifique du lycée Jean Monnet, présenté à la commission permanente
- Le projet académique « horizon 2015 » de l’académie de Versailles, expression de la politique pédagogique et éducative nationale dans le contexte de l’académie
- Le dialogue permanent avec la Direction académique du Val d’Oise et l’ensemble des partenaires (parents d’élèves, représentants des personnels et des élèves, bassin d’éducation, collectivités territoriales de rattachement…)

Des fiches « indicateurs » en permettront l’évaluation à travers le bilan pédagogique annuel.

Des fiches « actions » développeront les diverses modalités d’application des axes de progrès choisis. Elles pourront être proposées en conseil pédagogique puis en commission permanente et enfin présentées en conseil d’administration, pour information, à tout moment de l’année.

Un contrat d’objectifs trisannuel approuvé par la Direction académique du Val d’Oise, permettra l’évaluation de certains objectifs spécifiques appréciés au regard d’indicateurs pertinents, quantitatifs ou qualitatifs.

 

 Axes de progrès et objectifs

 1. Du collégien à l’étudiant, accompagnement de l’évolution de l’élève

Le nouvel élève de seconde n’a souvent pas encore acquis autant qu’il conviendrait les savoirs, savoir-faire et savoir-être du socle commun. Il est essentiel durant cette année indifférenciée de l’accompagner dans cette mue pour lui permettre d’acquérir un statut de lycéen, tant en terme de comportement que de méthodes et de quantité de travail. Il doit commencer à se projeter dans un avenir scolaire, parvenir à évaluer ses domaines d’excellence et ses fragilités tout en s’incluant dans la communauté scolaire et en adhérant à ses règles de vie.

Pendant le cycle terminal, le travail sur l’orientation doit prendre toute sa dimension et permettre que l’élève fasse des choix de poursuite d’études cohérents, lucides et motivants.

Tout au long des années lycée, l’élève doit pouvoir s’épanouir intellectuellement, socialement et scolairement.

- Portes ouvertes à destination des collégiens : présenter l’établissement dans la richesse de sa diversité, les enseignements d’exploration et les options, les acteurs et les locaux

- Accueil de l’élève de seconde : individualiser autant que faire se peut cet accueil, informer des règles de vie et des modalités de fonctionnement, présenter les différents interlocuteurs et les personnes ressources

- Accueil des parents : promouvoir et consolider le dialogue et les liens

- Accompagnement personnalisé : utiliser cet espace-temps libre au plus près des besoins de l’élève et du groupe classe

- Travail sur l’estime de soi : cultiver et accompagner les projets créatifs permettant l’expression personnelle, éveillant la curiosité et développant l’estime de soi

- Commission de suivi des élèves en difficulté : détecter, diagnostiquer et informer sur les difficultés rencontrées par certains élèves afin de les aider à les vaincre, quelles qu’elles soient (difficultés d’apprentissage, médicales, sociales, comportementales, inclusion des élèves en situation de handicap…)

- Suivi et traitement de l’absentéisme : SMS, commission d’absentéisme, signalements, suivi individualisé, lutte contre le décrochage, tutorat

- Éducation citoyenne : construire des repères donnant du sens aux valeurs citoyennes de responsabilité, de respect et d’égalité

- Éducation à l’orientation : favoriser les apprentissages et la construction de projets d’orientation adaptés et ambitieux en proposant des parcours individualisés, en travaillant l’autonomie intellectuelle et en diffusant l’information sur les formations et les métiers

 

 2. Quatre pôles d’excellence

L’analyse des structures de l’établissement fait apparaître quatre pôles : le pôle des humanités avec la filière littéraire, le pôle société qui comprend la filière générale ES et la section technologique STMG, le pôle scientifique avec la filière S et la section technologique STL biotechnologies et enfin le pôle santé dans lequel on peut aussi inclure les sciences et techniques de laboratoire mais surtout le BTS ABM et le DTS IMRT.

Les taux de pression différents mais aussi les résultats aux examens laissent apparaître une inégalité non seulement des différents pôles mais aussi à l’intérieur de chacun d’eux. Il importe de permettre que la voie choisie par chacun de nos élèves soit considérée par lui, par les familles et par l’ensemble de la communauté éducative comme voie d’excellence égale en dignité aux autres et porteuse de réussite.

- Pôle humanités : revaloriser la filière littéraire en faisant bénéficier les élèves de 1èreL d’une heure d’initiation à la philosophie et d’une heure de culture des mythes fondateurs en plus des enseignements obligatoires, en créant l’option Droits et Grands Enjeux du Monde Contemporain dès la classe de 1ère, en favorisant une formation et une information culturelles diversifiées dont pourra bénéficier tout l’établissement.

Il importe de mettre en place un grand projet concernant les langues : ajouter l’italien aux LV2, valoriser les options euro-anglais et euro-espagnol par des actions pédagogiques innovantes, surtout intégrer l’enseignement des langues vivantes dans une vision européenne, tant culturelle qu’économique. Perpétuer et enrichir les séjours et échanges linguistiques.

L’option cinéma audiovisuel, accessible à tous, sera particulièrement recommandée dans cette voie, de même que la fréquentation active de l’atelier théâtre.

- Pôle société : équilibrer les enseignements d’exploration SES et STMG dans l’offre faite aux élèves de seconde

Faire que les élèves de ES soient reconnus comme experts de l’actualité socio-économique (mini- exposés à l’adresse de leurs camarades ? expositions sur un thème de société ?...). Densifier une « culture ES » par le truchement de l’association des anciens de la filière et leurs témoignages quant à la diversité des métiers possibles.

Revaloriser la section STMG en évitant les orientations par défaut en fin de seconde, en affichant la spécificité des spécialités proposées par l’établissement, notamment la comptabilité-gestion. Créer les conditions de la réussite après le baccalauréat en partenariat avec les formations supérieures ad hoc.

- Pôle scientifique : dédramatiser, dès la seconde, la discipline mathématiques (SOS maths, accompagnement personnalisé…). Institutionnaliser le stage de révision et le soutenir en trouvant des partenariats. Diversifier les spécialités choisies par la création de la spécialité ISN.

Participer pleinement à l’information sur la section STL, informer les élèves, les familles et les professeurs principaux de 3ème sur cette formation et ses spécificités pédagogiques, multiplier les mini-stages.

- Pôle santé : faire valoir, urbi et orbi, les excellents résultats de nos sections d’enseignement supérieur, mener à bien l’universitarisation du DTS IMRT, faire participer nos étudiants à la vie de l’établissement dans tous ses aspects.

 

 3. L’accompagnement des personnels

Afin de mener à bien l’ensemble de leurs missions auprès des élèves, les personnels doivent pouvoir être
soutenus dans une démarche dynamique de carrière.

Adapter et faire évoluer les compétences : solliciter en tant que de besoin l’expertise et l’appui des corps d’inspection, des conseillers techniques et des services académiques, élaborer régulièrement des stages d’établissement, user du conseil pédagogique comme instance consultative de débat et de réflexion

Favoriser les parcours de carrière : développer la pratique de l’entretien professionnel, de l’entretien de carrière et de l’entretien de formation, encourager et accompagner l’accession aux concours

Répondre aux situations de difficulté professionnelle par des dispositifs d’accompagnement et de prévention, accueillir et soutenir les personnels stagiaires, favoriser la collaboration entre collègues.

 

Ce projet d’établissement, étudié en conseil pédagogique puis en commission permanente,
a été approuvé au Conseil d’administration du 17 mars 2014.